Une fusion reportée, mais un projet toujours soutenu par ses promoteurs

décembre, 2015
AUCM

La création de la nouvelle Agence d’urbanisme de la Champagne métropole, née le 5 octobre 2015 à la suite d’une Assemblée Générale extraordinaire  devait être effective  au 1er janvier 2016, en prenant le relais des deux anciennes agences d’urbanisme de Châlons-en-Champagne et de Reims, dissoutes. La fusion est désormais reportée, mais le projet est toujours soutenu par ses promoteurs.

L’histoire s’écrit au jour le jour. Gouverner c’est  prévoir ! Savoir s’adapter est un vieux réflexe qui assure l’évolution des êtres, des sociétés ; telles pourraient-être les leçons à retenir de cette aventure humaine, politique et sociétale.

Acte I : Septembre 2014 à Octobre 2015 ;  le temps d’élaboration du  projet   à venir,

Annoncée avec force, la fusion des deux  agences d’urbanisme de Châlons-en-Champagne et de Reims, qui venaient à peine de souffler chacune leur quarante bougies, a été résolument engagée, avec le soutien et les conseils d’experts appelés en renfort. Le projet se met rapidement en place.

Un projet de statuts, traduisant le souci de constat d’équilibre qui a animé toutes les négociations, est élaboré puis mis en œuvre par la désignation des instances de gouvernance. Un bureau provisoire est constitué.

L’organisation interne fait bien entendu l’objet de réflexion et concertation des personnels. Une équipe de direction se constitue. L’ensemble du personnel adhère à la démarche et participe aux premières étapes des négociations sociales.

L’ensemble des milieux professionnels observe ce processus de fusion avec intérêt ; Châlons-en-Champagne et Reims ouvrent et montrent la voie.

Le lundi 5 octobre, journée marathon qui voit successivement les assemblées générales de Châlons-en-Champagne, de Reims et de l’AUCM procéder unanimement à la première étape décisive de création-Fusion-absorption.

Rendez-vous est pris pour début décembre afin d'entériner ces décisions par une Assemblée Générale Extraordinaire  de l’AUCM : Officialisation de la Création-Fusion-absorption et dans le même temps pour acter la  dissolution des deux anciennes agences.

Acte II : De la carte des Intercommunalités de la Marne au projet du Grand Reims

Le projet de la nouvelle carte intercommunale présenté par M. le Préfet à la CDCI prévoit la création  d’une création d’une Communauté Urbaine par la fusion de  la Communauté d’agglomération de Reims Métropole, de Cités-en-Champagne et celle de la Communauté de Communes Vesle et Coteaux de la Montagne de Reims.

Si elle n’était pas à l’origine du projet de fusion des deux agences, cette création allait dans le même sens et le légitimait davantage encore, études et prospectives à l’échelle du nouveau territoire ainsi défini nécessitant un outil commun aux deux agglomérations.

Les élus ont toujours été attachés à la proximité des Bassins de vie, dans la mesure où les modes de vie de leurs habitants les conduisent à consommer les équipements qu’offrent les agglomérations, et souvent à s’établir à proximité pour bénéficier des ressources et cadres de vie des villages ou Bourgs. Le tout faisant « La communauté de destin », qui se traduit concrètement par l’espace de planification du Scot.

Ainsi  Reims considère que Thillois, pôle commercial aux portes de son agglomération, est partie intégrante de son Bassin de vie. De la même manière, le pôle de compétitivité de l’IAR est en lien direct avec les laboratoires de  recherches et constitue un des fleurons de l’activité de l’agro-industrie de Reims.

Le Scot de Reims comprend environ140 communes et une taille démographique suffisante pour esquisser un Grand Reims en Communauté Urbaine.

Le projet de carte intercommunale présentée par le Préfet le 12 octobre 2015 n’intégrant pas ces intercommunalités, les a amenées à souhaiter rejoindre Reims Métropole, confortant ainsi un projet alternatif avec l’émergence du Grand Reims.

Acte III : Le projet de Fusion-Création reporté, mais pas abandonné.

Le calendrier des agences d’urbanisme précédait celui des collectivités locales. il était nécessaire d’adapter le projet de fusion-Création aux projets politiques.

Tout d’abord en reportant le projet de fusion et en maintenant l’activité des deux agences d’urbanisme.

Les Présidents des deux agences avec l’accord de leur Conseil d’administration ont rappelé  que ce projet de fusion (tant de l’AUDRR que de l’AUDC) s’inscrivait, d’une part, dans un objectif de mutualisation de moyens et d’optimisation de missions et, d’autre part, dans la coproduction de projets de territoires de Châlons-en-Champagne et de Reims mais avec l’optique d’un élargissement ultérieur vers Epernay voire de Rethel. Que l’AUCM inscrivait son action à trois  échelles de territoire ; celle des bassins de vie, représentée par l’aire des Scot, celle de la Métropole, représentée par le « Triangle Marnais » et enfin  celle de la Grande région Est en lien avec celle du Grand Paris. Qu’enfin, ce projet de l’AUCM  trouvait sa totale cohérence avec, d’un côté, le projet de création d’une Communauté Urbaine initié par les agglomérations de Châlons-en-Champagne et celle de Reims métropole et, de l’autre, la volonté exprimée de s’appuyer sur un centre de ressources et d’ingénierie susceptible d’impulser une nouvelle dynamique en créant une culture commune. Synergies à développer entre les deux agences.

Acte IV : Quel avenir pour les agences d’urbanisme pour 2016 ?

Les agences  d’urbanisme de Reims et de Châlons-en-Champagne consacreront une part importante de leurs activités  à l’accompagnement des projets portés respectivement par Reims Métropole et par Cités-en-Champagne.

Cependant,  une motion pour une définition des synergies à développer entre les deux agences d’urbanisme (AUDC et AUDRR) pour l’année 2016,  a été votée par les deux assemblées.

En effet, les membres des  Conseils d’administration considèrent que la fusion des deux Agences Marnaises au sein de l'AUCM reste, à terme, un objectif pertinent mais nécessite la définition préalable d'un programme de travail répondant à des attentes partagées et clairement identifiées des membres fondateurs de l'AUCM.

Les résolutions adoptées les 7 et 8 décembres 2015 par leurs instances respectives affirment ainsi  son attachement à la poursuite du rapprochement entre les deux agences actuelles :

  • Veiller à la mise en œuvre effective du volet commun d'études et de projets figurant dans les programmes d'activités 2016,
  • Renforcer les synergies entre les personnels, l'harmonisation des méthodes de travail et la mutualisation des compétences,
  • Rechercher, notamment par le recours à des groupements de commandes, l'optimisation des moyens de fonctionnement,
  • Préparer et  faciliter ainsi la réactivation du processus de fusion dès que les circonstances le permettront.

L’agence d’urbanisme de la Champagne Métropole est probablement née précocement,  mais la volonté de ses initiateurs reste indéfectible. Ce  projet est mis sous couveuse. L’éveil à la vie est juste retardé. La précipitation dans ces périodes serait une erreur de conduite, la sagesse nous impose de donner du temps à la maturation. En Champagne, on sait cela.

René Doucet et Cédric Chevalier.