Mis en ligne dernièrement

Observatoire des mobilités n°1

juillet, 2013
Observatoire des mobilités n°1

L’habitant est à la source des politiques d’aménagement du territoire ; il définit l’espace par la manière dont il l’occupe, dont il le parcourt ; il s’approprie donc son environnement par ses usages et ses modes de vie. La mobilité traduit l’appropriation de l’espace. Les déplacements effectués sont une mesure possible de l’attractivité d’un territoire. C’est par le confort, la rapidité et la qualité de ces déplacements que l’on peut appréhender la performance de l’aménagement du territoire.

Stat'Info n°4 - Les mobilités du G10

juin, 2013
Stat'Info n°4 - Les mobilités du G10

Le G10 est un espace de coopération métropolitain dont les frontières ont été naturellement définies par les usages de ceux qui y vivent. Il est aussi un corps perméable, traversé, choisi, quitté, réinvesti par des habitants qui vont et viennent, déménagent, emménagent, travaillent, se forment. Tel qu’il est présenté ici, l’examen des déplacements de population qui ont le G10 pour origine ou pour destination nous renseigne sur l’orientation et la densité des flux, l’attractivité du territoire, les espaces de redéploiement, la réciprocité des échanges.

Observatoire du commerce n°1

mars, 2013
Observatoire du commerce n°1

Le développement de l’offre commerciale sur le bassin rémois, les nouvelles exigences fixées par le Grenelle 2 en matière d’aménagement commercial, l’évolution démographique ainsi que les nouveaux modes de consommation ont profondément bouleversé l’organisation et l’armature commerciales. Les acteurs et les observateurs du commerce partagent et s’accordent sur certaines évolutions du commerce: regain des espaces ruraux et des centres-villes, étalement du commerce périphérique dans les zones périurbaines. Mais qu’en est-il sur notre territoire ?

Observatoire foncier N°2

février, 2013
Mots clés: 
Observatoire foncier N°2

Toujours dans l’optique de se forger une vision du marché foncier de notre territoire, ce deuxième volet de l’observatoire, après le numéro consacré au marché des maisons, porte sur celui des appartements et des immeubles. Il sera suivi, courant 2013, d’un dernier document qui analysera le foncier non bâti, à savoir les terrains à bâtir, les terres agricoles et viticoles. Cette analyse s’attache essentiellement à expliciter les dynamiques rémoises.

Chiffres clés

janvier, 2013
Chiffres clés

Vous avez entre les mains la deuxième édition des chiffres clés produite par l’agence d’urbanisme et de prospective de la région urbaine de Reims. Dans votre poche, vous disposez de la plupart des données chiffrées sur Reims et le Pays rémois ; du global au particulier avec des données très ciblées. Cette première perception répond à l’un des métiers de l’agence : être l’un des Centres de ressources de Reims, être émetteur de connaissances et les faire partager au plus grand nombre.

Observatoire foncier n°1

juillet, 2012
Mots clés: 
Observatoire foncier n°1

A l’heure de la mise en oeuvre du Grand Projet Urbain Reims 2020, il nous semble opportun de se forger une vision du marché foncier de l’agglomération rémoise et des communes périphériques qui l’entourent. La mobilisation du foncier constitue une étape décisive à la réalisation de tout projet, quelle que soit la nature de l’occupation du territoire envisagée. Mesurer les dynamiques des marchés fonciers de l’agglomération rémoise et du Pays rémois à travers les mutations bâties et non bâties, apparaît comme l’activation des leviers de la future politique foncière.

Observatoire de l'économie et de l'emploi n°5

juin, 2012
Observatoire de l'économie et de l'emploi n°5

Le partenariat entre la Maison de l’Emploi et l’Agence se traduit concrètement par la publication d’observatoires thématiques qui se complètent les uns les autres. Ce N° 5, réalisé en collaboration avec Reims Métropole, lève le voile sur la question de la création d’établissements sur le bassin d’emploi de Reims. Résolument pédagogique, ce document analyse la dynamique de création de notre territoire, en souligne les particularités sectorielles.

Pages